Usurpation-identite.info
site de prévention contre l'usurpation d'identité

Autres sites du même réseau Search profiling Phishing Guide du cybersquatting Noms de Domaine Les secrets du web Trouver un avocat.com Sos Avocat Permis de conduire.fr Avocat-banque.com

Accueil
· Lexique de l'usurpation d'identité
· Parades contre l'usurpation
· Contacts



Qui est l'auteur de ce site ?

Raphaël Richard est un expert d'internet qui dénonce régulièrement les pratiques délictueuses. En 2010, il a été victime d'une action d'usurpation d'identité de la part des fondateurs d'une société spécialiste des enchères, dont il avait dénoncé les pratiques commerciales déloyales. En représailles, les fondateurs de cette société ont usurpé son identité sur internet et cherché à nuire à son image.

Raphaël Richard a créé le site Usurpation-identité.info pour aider les internautes à se protéger contre ce type d'attaque.


Exemples d'usurpation d'identité

L'utilisation de l'identité d'autrui est une forfaiture utilisée par certaines personnes pour réaliser des actions frauduleuses. Cet acte est suffisament répandu sur internet, pour que le géant de la recherche Google lui ait consacré une page (), peut porter préjudice à une personne ou à une société.

L'usurpation d'identité

L'usurpation d'identité dans une banque est également connue comme étant un vol de l'identité d'une personne vivante. Les usurpateurs profitent en conséquence, de l'excellente situation financière du titulaire de l'identité.
Ils commencent généralement par un détournement de fonds, des délits civils et pénaux ou de simples escroqueries. Il est à noter que les personnes morales telles que les sociétés peuvent également être victimes de tels agissements.

Les cibles

La plupart des établissements bancaires, qu'ils soient pure players ou qu'ils proposent une partie de leurs services via une interface en ligne, que ce soient des banques généralistes comme BNP Paribas, La Banque Postale, le Crédit mutuel, Banque Populaire,  le Crédit Agricole, LCL et Société Générale ou qu'ils s'agissent d'organismes proposant simplement du crédit sous forme de prêt personnel comme Banque Acord, Cofidis, Mediatis, Banque Casino, ou encore des sociétés de Bourse spécialisées sur des niches comme FXpro, FXcm, Avatrade ou Saxobank, , représentent autant de cibles potentielles pour cette forme spécifiques d'usurpation d'identité qu'est le phishing.

Notons d'ailleurs, que ce ne sont pas les réseaux informatiques des banques elles-mêmes qui sont visées, mais les ordinateurs personnels des clients, beaucoup moins bien protégés qui sont investis prioritairement par les pirates.

Les moyens utilisés pour subtiliser les données

Les sources ou données permettant de collecter des informations sur une personne sont multiples. Il est possible pour les usurpateurs de collecter des informations sur la personne ciblée à partir d’objets tels qu'un porte-document, un portefeuille, un sac à main, un ordinateur ou un courrier résidentiel. Ils les obtiennent généralement en les subtilisant, en fouillant dans les boîtes aux lettres ou dans les poubelles.

À partir de relevés bancaires, cartes bancaires, factures, talons de chéquier ou empreinte de CB, il devient facile de se glisser dans l'identité de la future victime.

D’autre part, l’écoute des terminaux de distribution leur permet d'avoir le code de validation ou le mot de passe de la carte bancaire de la personne visée.
Les courriers électroniques sont un autre moyen pour soutirer des informations. En envoyant de faux mails au nom de sociétés existantes, les réponses fournissent des données sur la personne. Cette technique de l'hameçonnage ou phishing est de plus en plus utilisée par les fraudeurs puisqu'elle s'attaque directement à la source.

Les réflexes à avoir  en cas d'usurpation d'identité

Lorsque de telles usurpations d'identité auprès des banques sont découvertes, la première chose à faire est de porter plainte au commissariat de police proche du domicile ou à la gendarmerie de la région.  Mais, porter plainte ne sert pas forcément beaucoup dans la mesure où ni la police, ni la loi, ne proposent de solutions idéales.

L'usurpation d'identité est une situation complexe qui peut vite dégénérer et il ne faut pas hésiter à engager un avocat spécialisé dans le domane. La première raison de ce recours à un professionnel de la loi est qu'il y a en général des conséquences sur le (compte bancaire, impôts, amende, souscription de contrats litigieux, etc...).  Cela pouvant mener jusqu'au fichage auprès de la Banque de France.

Lorsque les escrocs sont en possession de l'identité bancaire, ils sont en mesure de faire des prélèvements à la banque ou de faire des opérations bancaires au nom du véritable propriétaire. En cas de détournement, cela peut même entraîner la fermeture du compte.

Ce genre d’affaire est souvent porté devant les Tribunaux. Une copie du jugement rendu sera par la suite envoyée auprès de la Banque de France et à tous les établissements financiers où l'usurpateur a agi. Ces établissements pourront réagir dans les huit jours suivant la réception du courrier, conformément à la loi..

 




Téléchargez  notre guide du webmarketing

livre sur le webmarketing
A propos du créateur du site
referencement cvfm Raphaël Richard société de référencementAge : 40 ans
références référencement Spécialiste de la communication sur le web
association de référencement SEMA7 IPEA Pionnier du marketing sur internet
conférences référencement webmarketing 250 Conférences et formations
génération de trafic Gestionnaire d'un réseau de 150 sites web

Site édité par Raphaël Richard, 176, rue de grenelle, 75007 Paris

:

Sites du même réseau: Agence de référencement CVFM | Agence de webmarketing Neodia | Internet réputation |Trophées netmarketing | Marketing mobile | Avenir Innovation